Nombres d'entre nous

NOMBRES D'ENTRE NOUS (en recherche d'éditeur)

Poésie

méditation sérieuse sur l'intrication du langage et des nombres, à partir d'anecdotes quasi pataphysiques et de sophismes burlesques
 

Lettre à Jacques Roubaud : ..."Toutes proportions gardées, et sans aucunement confronter nos parcours (je n’ai pas étudié sérieusement les mathématiques), j’entrevois des connivences de préoccupation, dans l’intrication du langage et des calculs de tous acabits - Quand bien même revendiqueraient-ils ici le sans queue ni tête à tendance pataphysique -
A lire votre livre « mathématique », j’ai le sentiment naïf que vous avez légitimé mon errance entre mots et nombres. Dissipé dans les disciplines.... "


À Cédric Villani :  ..."Notre langue -et la plus commune- est truffée de références, allusions, métaphores mathématiques. L’écart entre l’abstraction de la discipline et la trivialité des situations qui y font référence, même de manière totalement analogique, ne cesse de m’étonner !..."

EXTRAITS

Vestibule
0.0  Le sans queue ni tête est un ORDRE d’idées des apparences.

0.1  Les horizons sont rectilignes, à condition de ne pas s’y rendre.
...
2.2  Entre 0 et ∞ est une hésitation
       espace de liberté transitoire
       utopie sauvegardée d’un choix.

3.1  Le sans queue ni tête n’est pas disloqué, il a l’ambition d’un corps à venir.
       L’œil fera l’addition.
       Ou crèvera ignorant.

○○○

Récit

Le 24 décembre 2012 à 18h, Z, disciple zélé de Zénon d’Elée, décide de se rendre au repas familial organisé par sa mère à l’occasion des fêtes de Noël initiées par Jésus-Christ le jour 0 de l’an 0.
La maison familiale se trouvant à 1 km de la sienne, et ayant parcouru 500 m, il constate, à juste titre, qu’il lui reste la moitié du trajet à parcourir.
Il continue de marcher, mais il sent monter en lui une inquiétude (sourde -mais plutôt muette-?)
Se refusant à la formuler précipitamment, il poursuit sa route jusqu’aux 750 m.

À cet endroit précis, l’enseignement du philosophe antique lui apparaît très clairement :
À chaque fois qu’il aura parcouru la moitié du chemin, une autre moitié se présentera devant lui !

Parvenu aux 875 m, sa prévision est entérinée.

Il décide alors de téléphoner à sa mère, pour la prévenir d’un très probable retard.
Mais, ayant fait la moitié du geste portant sa main à sa poche pour se saisir du téléphone, il comprend que l’objet est hors d’atteinte - du moins immédiate.

Questions et calculs :

- Dessinez la courbe signifiant sa progression vers cette réunion.
- Sachant que la durée moyenne d’érection d’un soufflet au fromage est de 2’30, évaluez ses chances
d’assister à ce rendez-vous culinaire familial.
- Cet événement étant annuel, situez les coordonnées de sa position au 24 décembre 2013, à 18h.

Extrapolations :

* Pourquoi les convives attendront-ils Z ?
* Comment le connaissent-ils ?
* Comment feront-ils pour être à l’heure au point de rendez-vous ?
* Pourquoi sa mère lui en voudra t’elle, bien qu’elle ait connaissance de ses convictions philosophiques ?
* Sa sœur,Y, partie à la même heure de son appartement situé à 500 m du lieu du repas, a la même
vitesse de progression que Z, et pense raisonnablement arriver deux fois plus vite que son frère.
Analysez cette assertion et dites si elle arrivera avant qu’on ne remette au frigo la charlotte aux
framboises pour le Noël suivant.

Annexes :

* Y a t-il jamais de réunion familiale ?

** D’après vous, d’où vient l’expression « C’est le dernier pas qui coûte » ?

○○○

À partir de l’anecdote :

J’avais rendez-vous avec mon amour à 8h.
À 7 h 45, elle n’était toujours pas là !

et des récentes découvertes de physique quantique sur les particules arrivées avant d’être parties,
vous évaluerez le degré d’influence de ces recherches sur l’orientation de la flèche du temps (t)
et son rapport à un désir (d) de magnitude 6,99 sur l’échelle de Johnny (envie d’avoir envie) qui en compte 7. *1

En référence à la géométrie projective, faites une étude comparative entre frustration et anticipation.
Trouvez la valeur de x = désir caché que n’arrive pas ce qu’il n’est pas encore l’heure qu’il arrive.

Vous ferez le lien avec la formule de Ferré*2 : d/t = ± 0

PROBLÉMATIQUES DÉRIVÉES :

I
Un homme avait rendez-vous avec son amour à 8h.
À 7h 45, il n’était toujours pas là !

II
Un homme avait rendez-vous avec mon amour à 8h.
À 8h 01, il n’était plus là !

* Calculez l’incidence d’un changement d’adjectif possessif sur l’achat d’un révolver 6,35.

III
Un homme (ayant eu vent de l’hypothèse II) avait rendez-vous avec mon (son) amour à 8h.
À 7h 00, il était là, espérant l’arrivée de son (mon) amour avant 8 h et mon arrivée après son départ.

IV
Un homme avait rendez-vous avec mon amour à 8h.
À 7h 45, j’étais là
Lui aussi
Elle aussi
Nous avons réglé nos montres
et j’ai continué à écrire.

PBS SOUS-CONNEXES :

* Hypothèse IV : Peut-il s’agir de la même personne ?

* Quel serait alors, de son point de vue, le programme idéal de rencontres ?

* Dans chaque cas, calculez la probabilité que ce soit moi.


* 1Voir : De la validation des prémisses in Présence de l’absence (Ed. Potentielles, 1968)
* 2 Poète et mathématicien du siècle dernier (cf. 33Tours « Avec le temps »)

○○○

DILEMME.

Deux Perdants*1 patentés P et P’ sont qualifiés pour la ½ finale d’une compétition de Qui perd gagne.

Sachant que chacun des deux, poussé par sa personnalité - mais devant faire face à un écartèlement mental sans précédent dans son histoire personnelle- s’efforce de gagner (pour perdre), faites une étude comparative de leur réaction
a) à la victoire de leur adversaire.
b) à sa défaite.

Eléments :
1/ P l’emporte : il a donc gagné le Qui perd gagne en perdant dans le Qui perd gagne
2/ P est vaincu : il a perdu le Qui perd gagne en gagnant dans le Qui perd gagne.

Evaluez l’hypothèse qui conforte le plus la position de Perdant.

Deux Gagnants*2 confirmés G et G’ s’affrontent lors de la deuxième ½ finale.

Sachant que chacun des deux, poussé par sa personnalité- mais devant faire face à un écartèlement mental sans précédent dans son histoire personnelle- s’efforce de perdre (pour gagner), faites une deuxième étude comparative de leur réaction
a) à la victoire de leur adversaire.
b) à sa défaite.

Eléments :
1 / G l’emporte : il a donc perdu dans le Qui perd gagne, en gagnant le Qui perd gagne.
2 / G est vaincu : il a perdu le Qui perd gagne en gagnant dans le Qui perd gagne

Est-il plus humiliant pour un Perdant de gagner à Qui perd gagne que pour un Gagnant d’y perdre ?

La Finale oppose P à G’

Après les prolongations, les deux adversaires, ne pouvant se départager, sont déclarés vainqueurs ex aequo.
Une cellule psychologique est aussitôt mise en place par le comité organisateur, pour traiter le stress inédit provoqué par cette situation totalement inconnue des deux protagonistes.
Tard dans la nuit (!) P (le Perdant -gagnant- ex aequo), décide de laisser la première place à G’
le Gagnant -gagnant-ex aequo)

L’a-t-il fait par magnanimité, en laissant perdre le Gagnant pour le faire gagner ?
Ou par calcul, en le laissant gagner pour pouvoir perdre ?...
Que gagnerait-on à le savoir ?

Annexe : Si vous n’avez rien compris au dilemme, ni réussi à répondre : en éprouvez-vous une satisfaction inavouée ?

* 1 & 2 au sens de « Position de vie »

○○○

FABLE

À un mariage méditerranéen, se presse une foule d’invités.
 

Malheureusement, le traiteur chargé du repas est retenu dans son 4x4 par des sous-traitants bretons de la filière bovine historique, en lutte contre les directives européennes prévoyant de réduire le quota de beurre à 24% dans les quatre-quarts pur beurre, et qui ont répandu sur la chaussée 1000 hectolitres de lait écrémé d’origine herzégovine.

La scène se déroulant sur une route large de 5,5 mètres, truffée de nid de poules circulaires (diamètre moyen 50 cm / profondeur moyenne 4,4 cm) entre deux dos d’ânes dont la distance des crêtes est de 200 m et l’amplitude de la sinusoïde de 6 m (malgré l’intervention de l’association berrichonne contre le maintien des années bissextiles), vous calculerez la probabilité pour que le repas parvienne à bon port avant la première dispute conjugale, sachant que le traiteur peut laper en moyenne 3 cl, à raison d’un coup de langue par seconde*

* poses souhaitables.

Question subsidiaire :                                                                                                                                                                                      

Sachant qu’il y a 200 personnes à table, et que chacun, dans un élan de générosité, envisage de donner sa langue au chat. Peut-on envisager de manger le chat ?

Fable 2 :

Convié à l’événement, un homme de 33 ans, semblant venu d’ailleurs, remue ciel et terre, met les bouchées doubles et se plie en 4 pour sauver la situation.

Calculez ce qu’il peut faire avec 5 pains et 2 poissons retrouvés au fond d’un panier en joncs duTibériade acheté 7 drachmes, la semaine précédente, à un vendeur ambulant originaire de Bretagne dont la mère, agoraphobe, s’apprêtait à fêter ses 77 ans.

Nota Bene : Trouvez une solution pour la boisson, les gens meurent de soif !

○○○

Sur les modèles…

1/« Le jour de mon mariage à Marseille, le 9 juin 1970, une pluie torrentielle s’est abattue sur Tourcoing. ⇒ Je n’aurais jamais dû me marier ! »

2/ Sachant que les pulls noirs donnent des pellicules, un jour, vous décidez de porter un pull blanc, mais alors que vous sortez de la boutique de vêtements, vous êtes le témoin d’un hold-up, et vous vous interposez, ce qui donne lieu à un violent affrontement physique ⇒ Les pulls blancs font saigner du nez.

3/ Forte de ces deux enseignements, votre femme décide de porter un pull rouge…mais, passant dans un tauril (pour les besoins de la démonstration) elle se fait mortellement encorner par un taureau de corrida.
⇒ Les bovidés mâles sont des anticommunistes primaires.

…Illustrez la problématique Corrélation et Cause.

3/ Conclusions algébriques complètement connexes :
     ∞ +1 = ∞ ⇒ Le 1 est nul
     ou
     ∞ +1 = ∞
     Or ∞ +2 = ∞
     ⇒ 1=2 !!

À noter que ce n’est peut-être pas parce que vous remplissez sans cesse une bassine, qu’elle se vide.

Bien que les deux phénomènes soient corrélés dans votre expérience, songez plutôt à boucher le trou dans le fond de la susdite.

Remarque :
Toutefois, et bien que nous devions défendre sans répit la rationalité(dans le cadre de la lutte nécessaire contre l’obscurantisme)
on ne laisse pas de s’interroger devant cette vérité populaire rabâchée - mais vérifiée année après année :
« Neige en décembre, Noël en décembre ! »

○○○

Dans un immeuble du XIXème (jamais rénové, sauf la toiture, refaite il y a 3 ans), un homme monte un escalier 4 à 4 et se précipite vers la porte de l’appartement du 5ème, à moitié ouverte.

Au 2ème étage, il a manqué croiser une femme, vêtue d’un trois-quarts mauve (dégriffé 50%) qui descendait l’escalier de secours en pleurant plutôt deux fois qu’une, avant de franchir la porte du hall en verre 100% Sécurit.

Calculez la probabilité pour que le couple se réconcilie, sachant que la température extérieure est de -15° et que la femme a oublié son bonnet 50% acrylique sur la commode de l’entrée au pied de laquelle gît, à moitié assommé, l’homme qui, dans sa précipitation, a glissé sur une trace d’aérosol respectant la couche d’ozone à 98%.

○○○

{[( ) ( ) + - ( )] - [( ) + ( )]}-{[( ) + ( )] [+ ( - ) ( ) ]} = 0

Pour l’inconnue
des wagons vides
d’un train fantôme


○○○

Top